Comment je suis devenu Pirate...

Pendant très longtemps, je ne me suis pas intéressé à la politique. Ou alors pas beaucoup. Un petit peu au moment des élections avec ce vague sentiment qu'il fallait le faire mais sans réelle conviction. L'âge je suppose. Et puis quand on grandit, on commence à se poser des questions. Dans quel monde je vis ? Qu'est-ce qui ne marche pas, ou pas bien ? Qu'est-ce que je pourrait faire pour arranger un peu tout ça ?

Et puis est venu le goût du bricolage, en plus de celui du développement informatique. Et là, j'ai commencé à entendre parler de fablabs, de hackerspaces… De tout un tas de gars qui bricolaient des objets pour les détourner de leur fonction première ou tout simplement pour les améliorer.

Enfin, le déclic est venu aux dernières législatives. Dans ma circonscription, il y avait un gars qui se présentait sous l'étiquette du “Parti Pirate”. Le Parti Pirate, j'en avais un peu entendu parler mais sans jamais vraiment approfondir la question. Alors je suis allé voir leur site. Et là, j'y ai trouvé, certes sous un côté très geek, un ensemble de gens aux idées incroyablement variées mais très ouverts à la discussion. Un parti ni vraiment de gauche, ni de droite non plus. Un parti qui examine les grands défis de notre société et tente d'y apporter des réponses qui placent les membres de la société au cœur du débat.

Ensuite, j'ai appris qu'ils organisaient régulièrement des “apéros pirates” sur Montpellier. Je suis allé les rencontrer un soir. Et là encore, j'ai rencontré des gens finalement assez proches de moi. Des gens concernés par les mêmes problématiques et avec, sinon des réponses, tout au moins des idées pertinentes. Et c'est là que j'ai décidé de monter dans le bateau.

Presqu'un an après, je ne le regrette pas du tout. Depuis j'ai rencontré les pirates du Midi-Pyrénnées et d'Aquitaine et ensemble nous avons formé une liste pour partir à l'abordage du Parlement Européen.